Le député, le salarié, le chef d'entreprise et les justificatifs de dépense !
Cher Monsieur le Député Sébastien Huyghe, Vous avez été réélu pour la dernière législature qui a commencé il y a une quinzaine de jours. On n’a pas relevé votre présence très souvent depuis cette élection mais votre seule intervention en commission a fait le tour des réseaux sociaux ! Lire la suite...
Communiquer, une nouveauté pour les avocats !
Le 28 avait lieu à Rouen une intéressante conférence donnée par @DominiquePiau sur le thème de « La communication des avocats : faire sa publicité dans le respect des bonnes pratiques » à laquelle la très gentille @Palais_au a assisté et pour laquelle elle a eu la bonne idée de nous faire un petit... Lire la suite...
Ma-Webassistante.com a fait son lifting de printemps !
Vous l’avez certainement vu (et si vous ne l’avez pas, levez les yeux, vous le verrez !), MA-WEBASSISTANTE.COM a relooké son logo ! J’ai créé moi-même le premier (et précédent) logo de MA-WEBASSISTANTE.COM quand j’ai préparé la création de l’entreprise fin 2009. Cette année, j’ai décidé de... Lire la suite...
Ces dépenses à la fois inutiles et obligatoires !
Aujourd’hui (ça fait longtemps), je vais pousser un petit coup de gueule contre ces dépenses inutiles que les entreprises (enfin, mon entreprise en tout cas) doivent engager sur des obligations légales. Je suis en entreprise individuelle, je n’ai pas de local puisque je travaille depuis mon... Lire la suite...
Moi aussi, j'aime l'entreprise !
Ce matin, je suis tombée sur un article du site @europe1 dont le titre percutant m’a intrigué / fait peur / paniqué : « 90 % des entreprises menacées par un redressement de l’Urssaf ». Bien que, en tant qu’artisan, mes cotisations Urssaf soient calculées et prélevées par le... Lire la suite...
prev
next
Dim01Mai2016

Le 28 avait lieu à Rouen une intéressante conférence donnée par @DominiquePiau sur le thème de « La communication des avocats : faire sa publicité dans le respect des bonnes pratiques » à laquelle la très gentille @Palais_au a assisté et pour laquelle elle a eu la bonne idée de nous faire un petit #LT.

Communiquer, aller vers le futur client, si c’est un passage obligé pour la plupart des entreprises, est une chose nouvelle pour les avocats puisque cette possibilité leur était jusqu’à présent refusée. Récemment, la législation a été modifiée et ils peuvent maintenant, sous certaines conditions déontologiques, aller présenter leurs services à leurs futurs clients.

Malgré tout, communiquer et vendre ses services n’est pas forcément inné, surtout quand on n’a jamais eu la possibilité de le faire. Si je ne suis pas une agence de communication qui vous permettra de vendre votre belle-mère (désolée !), je peux partager avec vous quelques petits tuyaux !

Mer24Jui2015

C’est un coup de gueule que je vais pousser aujourd’hui, et un coup de gueule qui ne va pas m’apporter que des amis ! En fait, je risque surtout de perdre des amiEs ! Oui, je vais vous parler de sexisme dans la création d’entreprise.

Il y a maintenant presque six ans, j’ai décidé de créer mon entreprise dans le métier que j’exerçais depuis une quinzaine d’année, le secrétariat. Je me suis renseignée, j’ai réfléchi (un peu quand même), j’ai regardé ce qui se faisait, ce que je voulais faire (ou ne pas faire !), j’ai monté le projet et je l’ai présenté à mon mari (bien ficelé, j’avais déjà une réponse à toutes ses incertitudes). Et puis je me suis lancée dans le grand saut de la création d’entreprise, sans jamais le regretter !

Depuis, je suis ce qui se passe en matière d’entrepreneuriat via un certain nombre de site et de compte Facebook ou Twitter, comme @fedae (Fédération des Autoentrepreneurs) ou @apce (Agence Pour la Création d’Entreprises). Je suis également le forum de @GautierGirard ou le compte Twitter de @lgrandguillaume (le député qui a sauvé le régime de l’autoentrepreneur).

Et depuis six ans, je vois fleurir les sites internet, associations, aides, regroupements qui ne concernent que les femmes.

Jeu26Fév2015

Les copains d'abord !

2232 clics

Ils s’appellent Christian, Josette, Gérard, Yves ou Franck.

Ils habitent Brest, Riom-es-Montagne, Clermont-Ferrand, Givors, Toulouse, Montluçon, Commentry ou Albi.

Ils sont ouvriers, agriculteurs, jumpers (moi non plus, je ne connaissais pas !), peintres en bâtiment, verriers ou encore ingénieurs.

Ils travaillent dans la confection, l’agriculture, le nucléaire, l’armement, la chimie, la cristallerie ou la sous-traitance.

Ce sont les copains de l’association Henri Pézerat qui se meurent, dans l’indifférence générale, d’avoir travaillé au contact de l’amiante, des radiations nucléaires, des pesticides ou de substances chimiques diverses !

Mar25Nov2014

J’ai ouvert un compte Twitter au début de mon activité parce que tout le monde me l’avait conseillé pour trouver des clients. On commence à suivre des profils, sans trop savoir pourquoi au début. Puis on réagit, on interagit. Et on trouve même quelques clients fort sympathiques qui se reconnaîtront !

Parfois Souvent, ça dérape un peu, ça déconne, ça part en vrille, rien de va plus (QCM, plusieurs réponses possibles !). Et au détour d’une conversation limitée à 140 signes, on fait des rencontres passionnantes ! Les prospects deviennent des gens avec une vie, un métier, une famille. On quitte la relation potentiellement commerciale qui n’apporte pas grand-chose que du vent et on arrive dans la relation humaine, pleine de surprises et d’anecdotes. Le compte professionnel dévoile peu à peu une personne derrière l’ordinateur.

Avec Twitter, j’ai appris plein de choses sur le vrai métier de mes clients. Saviez-vous que les avocats passent le plus clair de leur temps sur les bancs des salles d’audience à attendre leur tour ? Saviez-vous que les médecins généralistes ne gèrent pas que des grippes et des gastro ? Moi, je n’en avais pas conscience avant Twitter !

Sam16Aoû2014

Une belle histoire d'Homme !

2134 clics

Dans mon métier, je suis amenée à travailler pour des huissiers de justice.

Dans l'imagerie "populaire", il est un méchant monsieur qui vient vider les poches des plus pauvres pour remplir celles des nantis.

Si parfois leur métier les oblige effectivement à aller recouvrer des dettes chez les plus pauvres, ils sont surtout des juristes de proximité, les premiers à vous offrir un conseil quant à la manière de faire valoir vos droits ou de régler un litige à l'amiable avant d'aller en justice.

Par exemple, lorsque vous louez un appartement, l'état des lieux peut (devrait) être dressé par un huissier de justice. De plus, bien souvent, avant de lancer des travaux de voirie, les entreprises demandent à un huissier de constater l'état des immeubles avoisinants. Il peut également faire l'inventaire des biens lors d'une succession.

Ainsi, l'huissier de justice est également celui qui pourra vous permettre de faire respecter vos droits de manière "amiable" avant d'aller en justice et de vous adresser à un avocat.

Ils sont peu à avoir un compte twitter, mais certains, tout en restant totalement anonymes, y racontent leur quotidien.